La solidarité vieillesse

Les dispositifs de solidarité vieillesse financés par le FSV

Le FSV finance le minimum vieillesse, pour l'ensemble des régimes de retraite de base de salariés (régime général, régime des salariés agricoles, et régimes spéciaux) et des non salariés (régime social des indépendants-RSI, exploitants agricoles).

Il prend également en charge, pour ces mêmes régimes, les majorations de pensions pour enfants élevés et pour conjoint à charge.

Il finance, sur des bases forfaitaires, le coût des validations pour la retraite :

Enfin, il assure le refinancement d'une partie des dépenses du minimum contributif (MICO), pour le régime général, le régime agricole et le RSI.

L'ensemble des dépenses de retraite prises en charge par le FSV s'est élevé à 25,4 Md€ en 2015, contre 25 Md€ en 2014, soit une progression de 1,7 %.

Les dépenses de retraite refinancées par le FSV en 2015 (en Md€)

Les dépenses pour 2015